Panier

Votre panier est vide.

Espagne Mise a jour mars 2021 - Ven19Mars

Placé le
08 Avril 2021

 

 

 

 

Vendredi 19 mars 2021.

Aujourd’hui, c’est le début de la fin  car Dirk Buffalo notre copilote de service qui arrivera cet après-midi, a clôturé sa carrière cette semaine et est donc officiellement retraité. Prochainement, lui et son épouse iront s’établir à la côte belge… Heureusement ils resteront, tous les deux, actifs au sein de l’organisation sinon je ne sais pas ce que je ferais car aussi bien Martine que Dirk sont des collaborateurs estimés de nous et de leurs collègues de GINB et j’aurais de la peine à les remplacer. Quoi qu’il en soit, Dirk sera bientôt ici et dès qu’ils seront rentrés de l’aéroport, et selon le planning de mon petit général, ils prendront le lunch et ensuite, ils poseront la nouvelle moquette dans la camionnette et ce soir ils pourront déguster mes succulents spaghettis. Il nous restera deux nuits avant le départ… Mais d’abord, nous amènerons Buffalo demain à Xanadu afin d’y fêter sa «  retraite ». Ensuite, encore une nuit et je resterai, une fois de plus,  seule pour une période de dix jours avec « seulement » 9 chiens à garder. Tout comme la fois précédente, Tito et Eusebio, notre panthère noire, accompagneront Dirk en Belgique où ils pourront passer des « vacances «  chez Tante Christel.

 

Quoi qu’il en soit, pour moi pas de vacances car c’est contre mon goût et avec une certaine appréhension que j’envisage de rester seule. Une chose qui m’effraie aussi quelque peu est le fait que Dirk Buffalo me raconte, sur ma demande, que Martine et lui déménageront plus vite que prévu !!! Ce « prochainement » veut dire le mois de mai prochain !!! Encore à peine un mois et demi et Martine deviendra la collègue de Katrien et de Carine de la Flandre Occidentale en s’occupant du littoral… Je suis fort surprise en apprenant cette nouvelle et je sens une légère turbulence dans ma tête lorsque je me réalise que je dois trouver  deux nouvelles responsables de région, au plus vite,  pour la section de la Flandre Orientale de Martine car une personne ne suffira pas à la remplacer.  Enfin, cela veut dire que je connaîtrai une semaine stressante pendant l’absence de Dirk car « la chasse aux responsables de région » est ouverte et je suis en quête de dames capables et motivées…     

Dimanche 21 mars 2021.

Pendant que les hommes prennent leur petit déjeuner  et que les chiens suivent tout, avec grand intérêt, en arpentant la cuisine et en se disant « c’est reparti pour un tour », je prépare les paniers-repas pour les chauffeurs. Après 20 ans, Dirk est encore toujours en proie à la fièvre du départ qui a déjà commencé à lui travailler hier. Après un petit déjeuner écourté, il rentre et sort sans cesse. Heureusement Dirk Buffalo est le calme incarné et donc son opposé… Avant que Marie-Carmen n’arrive, Tito et Eusebio sont installés dans leur coupé. Après avoir insisté légèrement, Dirk accepte d’emmener Léopold. Il est vrai que ses deux camarades de jeu se trouvent à bord et un séjour à Rosa Canina, lui permettra de se dégourdir les jambes et de faire des petits sprints car ici, Julian est encore toujours occupé aux travaux de la clinique et il passe au moins dix fois par jour, avec une brouette et du matériel, donc… A 8h30 tapantes, les premiers chiens montent à bord de notre nouveau véhicule… Au troisième trajet entre Las Nieves et Casa Belgica, les messieurs montent à bord  et ensuite, Marie-Carmen et Pili retournent à la maison.

 

Après avoir jeté un dernier coup d’œil aux passagers et plus tôt que d’habitude car il est à peine 9h40, je prends congé de mes chauffeurs sous un faible soleil matinal et sous les fleurs naissantes de notre vieux poirier. Ensuite, Vali ferme la grille derrière eux. Je ne bouge pas jusqu’à ce que le bruit du moteur s’estompe et ce n’est qu’alors que je laisse sortir les chiens. Quoi qu’il en soit, ils ont l’ouïe plus fine que moi et se rendent très bien compte qu’ils ont encore une fois raté le coche. Voilà pourquoi, ils rentrent bien vite car la désillusion est trop grande. Afin de les consoler, je refais office de Saint Nicolas et je leur jette deux sacs de friandises après quoi, je les laisse courir autour de la piscine, encore couverte. J’accepte volontiers que les 6 messieurs font pipi contre la haie artificielle sous l’œil bienveillant des 2 dames. Du moment qu’ils sont heureux… Pour moi, l’attente peut, encore une fois, commencer… Entre-temps, la première chose à faire est d’avertir tout le monde du départ anticipé de Martine, en premier lieu ses collègues actuelles. Ensuite, je peux commencer à me creuser les méninges quant aux candidats qui sont aptes à lui succéder. Voilà une chose peu évidente car les responsables de région capables, ne courent pas les rues. Ce sera une quête mémorable et stressante.

 

A peine deux heures après leur départ, je reçois un appel de mon époux qu’ils sont à hauteur de Burgos, qu’ils ont changé de chauffeur et qu’il s’apprête à boire une tasse de café et à manger un petit pain. Il ajoute qu’il fait froid et qu’il ne faisait que trois degrés dans la Somosierra… Lorsqu’il demande quel temps il fait à Calypo, je réponds que nous avons 10 degrés de plus qu’eux… Voilà en ce qui concerne le bulletin météo… Malgré le fait qu’ils sont priés de s’arrêter à la frontière, à la demande de la douane qui désire voir les chiens, ils ont de l’avance pendant tout le voyage. Pendant leur arrêt forcé, une des dames appelle sa collègue/amie qui adore les lévriers et qui en voudrait acquérir un pour la bonne raison qu’elle connaît les récits au sujet des horreurs perpétuées en Espagne. Vers 2h00 du matin, ils arrivent chez Marianne pour le déchargement des dames et une heure et demie plus tard, les deux Dirk sont déjà couchés à Rosa Canina pendant que le comité d’accueil Kris, Christel et Roel s’occupent des voyageurs.

 

Il est à peine 8h00, lorsqu’il me raconte toute l’histoire que je viens de vous décrire. Ensuite, il se met aux préparatifs de la version abrégée du jour d’adoption puisque on ne vient chercher que  7 messieurs… Avant de conclure il ajoute qu’il vient de voir Léopold, Tito et Eusebio courant dans la prairie et qu’entre-temps,  Léopold a posé son beau corps dans l’étang. Je me l’imagine sans peine… Finalement, je lui demande de bien vouloir prendre rendez-vous samedi, pour Léopold ,  pour un toilettage… A 15u30, il me fait savoir qu’il est en route pour la maison. Tout s’est bien passé, tout le monde était content, la camionnette a déjà été nettoyée et est prête à repartir etc…etc… Lorsqu’il finit par me demander si les chiens ont été sages, je lui réponds d’un air convaincu « bien sûr ». Il est clair qu’ils souffraient, eux aussi, d’une légère turbulence dans la tête car ils se sentaient un peu perdus… C’est pareil après chaque départ de leurs compagnons. Durant la première nuit, il y a toujours des frottements et des disputes et cela malgré le fait qu’ils disposent de plus de place. Il faut admettre qu’ils veulent tous dormir au même endroit… On dirait des enfants, mes enfants…     

  • DDR fotostyling