Panier

Votre panier est vide.
Ehrlichiose

EHRLICHIOSE.         

Maladie sanguine grave qui peut être traitée généralement avec succès si elle est reconnue à temps. La maladie est transmise par les tiques, et de bonnes mesures de précaution sont importantes. 

La contamination:

l’Ehrlichiose est, tout comme la Babésiose, transmise par des tiques et les deux maladies surviennent souvent en même temps.

Ehrlichia canis est une bactérie qui infecte les globules blancs ou leucocytes. Les humains peuvent également être contaminés. 

 

Symptômes :

L’Ehrlichiose est une maladie insidieuse. Au cours de la guerre du Viêt-Nam, l'armée américaine avait déjà perdu près de 300 « working dogs », à cause de l’ehrlichiose avant de comprendre de quelle maladie il s'agissait.

Les premiers symptômes apparaissent 8 à 20 jours après la contamination :

Fièvre,

Abattements

Frissons

Manque d’appétit

Anémie.

Les symptômes suivants peuvent également survenir mais sont moins fréquents :

Glandes lymphatiques enflées

Courbatures et douleurs dans les articulations

Saignements du nez ou à d’autres endroits

Urines sanguinolentes

Maux de dos et de nuque

Problèmes oculaires (suintements, infections)

Des troubles neurologiques comme des attaques ou une marche pénible

Des troubles respiratoires

Des troubles cardiaques

Les symptômes ressemblent fort à ceux de la babésiose mais sont moins prononcés.  Si le chien n’est pas traité pour l’ehrlichiose, en général cette maladie entraîne le décès ou la chronicité de la maladie. Celle-ci peut persister même après traitement. Dans ce cas, apparaîtra un équilibre entre le nombre de parasites et le système immunitaire du chien. Le chien n’est ni vraiment malade ni en bonne santé : il n’est plus le chien d’antan. La maladie peut prendre un nouvel essor lorsque pour l’une ou l’autre raison le chien vit sous pression ou passe par une période d’immunodépression, par exemple, à l’apparition d’une autre maladie (la babésiose) ou par l’absorption de médicaments (par exemple, le Prednisone qui est très nocif). 

Diagnostic et Traitement:

l’Ehrlichiose sera dépistée par une analyse du sang. L’activité du foie aura augmenté, une grande diminution des globules blancs et des plaquettes sont des indications de la maladie. Parfois le parasite lui-même peut être découvert, bien que moins facilement que celui de la babésiose. S’il y a une présence d’anticorps , le chien aura de toute manière été en contact avec le parasite. Si en plus il présente un certain nombre des symptômes précités, l’on peut en déduire que le chien souffre d’Ehrlichiose.  Il est vrai qu’il s’agit ici d’une maladie grave, mais avec l’usage d’antibiotiques l’on obtient de très bons résultats. La doxycycline est le médicament le plus indiqué et devra être administré pendant au moins 3 semaines et au cas échéant pendant une période de quelques mois.

En général, le chien devra être traité en clinique et parfois il faudra lui faire des transfusions sanguines et des injections intraveineuses pour le nourrir.  Si la maladie est découverte à un stade précoce et traité énergiquement, la plupart des chiens guérissent bien. Notons que pour les chiots et les mères porteuses, les antibiotiques peuvent être nocifs. Les cas chroniques sont très difficiles à guérir.

Prévention : 

A ce jour, il n'existe pas encore de vaccin contre l'ehrlichiose, mais par le fait que la maladie touche également les chevaux et les vaches, qui sont beaucoup plus importants pour l’économie que les chiens, beaucoup d’argent est investi dans la recherche.

Pour l’instant le seul vaccin qui semble donner un peu de protection contre la maladie serait le spray nasal contre la toux du chenil, parce que celui-ci stimule la formation de l’anticorps immunoglobuline A.  Il est donc à conseiller d’éviter les régions à risques (certainement pendant les saisons chaudes) et de faire de la prévention par traitements antiparasitaires contre les piqûres de tiques. 

La propagation et les périodes à risques : l’ehrlichiose sévit dans une grande partie du monde notamment dans les territoires plus chauds. Dans les régions plus froides comme les Pays-Bas et la Belgique, la maladie n’est presque pas présente. En montagne, le risque est moins grand, mais il est impossible de préciser à partir de quelle altitude le risque est exclu.  Le danger de contamination va de pair avec la saison dans laquelle les tiques sont actives. Dans les régions modérées, il s’agit de la période entre mai et octobre, dans les régions plus méridionales la période est plus longue.

La protection la plus importante du chien contre l’ehrlichiose est une bonne prévention contre les attaques des tiques.

Utilisation du collier Scalibor ou des pipettes Prac-Tic.

Contrôle suivi après une promenade.

Elimination immédiate des tiques avec une pince à cet effet.

Propagation en Europe : 

Probablement dans tous les pays autour de la Méditerranée et au Portugal.

En Amérique du Nord et aux États-Unis :

dans la plupart des états. Dans le Sud-Est et au centre des états du Sud, le risque subsiste toute l’année. Dans le Midwest, nous parlons d’une période allant de la fin du printemps jusqu’à l’automne. Pour le moment, le nord est encore  à l’abri de l’ehrlichiose, bien qu’on ait découvert récemment une nouvelle variante au Wisconsin et au Minnesota.  

Pour le Canada, il n’y a pas de données disponibles. 

Amérique du Sud :

pas de données, bien que la maladie soit probablement présente dans tous les territoires (sub) tropicaux.

Asie :

également dans tous les territoires (sub) tropicaux.

Afrique :

pas de données, probablement dans tous les territoires (sub) tropicaux.  Australie/Nouvelle Zélande : pas de données.