Panier

Votre panier est vide.
Arthrose

 

ARTHROSE        

Nous parlerons aujourd’hui de l’arthrose, une affection qui se rencontre fréquemment chez les Greyhounds. 

L’arthrose est une forme traînante d’inflammation des articulations aussi bien autour et à l’intérieur de celles-ci provoquant des réactions qui aboutissent à une perte de la fonction et de la douleur. A l’intérieur de l’articulation on rencontre des défectuosités du cartilage qui normalement avec le liquide articulaire fait en sorte que les deux os peuvent bien bouger l’un par rapport à l’autre grâce à une couche très lisse. Ces défectuosités peuvent atteindre l’os sous-jacent ce qui est très douloureux. La coiffe articulaire peut aussi atteindre un stade d’inflammation chronique avec pour résultat probable des articulations chaudes et enflées.

 

A cause de ces dégâts, l’articulation va présenter une certaine instabilité et des tensions anormales vont se manifester ce qui va provoquer une réaction de l’organisme. Ces réactions résulteront par un accroissement des tissus osseux que nous pouvons montrer sur les radiographies. Finalement il résulte de tous ces processus des articulations très douloureuses et rigides incapables d’assumer leurs fonctions efficacement ce qui provoque beaucoup d’inconvénients pour les animaux.  Plusieurs possibilités peuvent être désignées comme cause de l’arthrose.

Une première cause est celle où l’hérédité joue un rôle : l’exemple le plus connu est la dysplasie de la hanche. La générescence du cartilage jeune et l’instabilité de l’articulation peuvent parfois ici engendrer la désarticulation de la hanche. 

Une deuxième séries de causes sont divers traumatismes tels que fractures, fêlures, déchirures des ligaments (ex. Déchirure du ligament croisé du genou) etc. qui auront pour conséquence de l’instabilité et un manque du bel alignement des plans articulaires. Le corps va réagir autour de l’articulation atteinte par une réaction inflammatoire et un accroissement des tissus dans le but d’améliorer l’instabilité. Chez nos lévriers nous rencontrons beaucoup de problèmes au niveau de l’articulation du poignet qui est très sollicitée pendant les courses et fait souvent l’objet de petites fractures et de blessures aux ligaments. 

Un troisième groupe est constitué par des inflammations de l’articulation causées par toutes sortes de germes de maladie: après l’endiguement du processus algue de la maladie et dépendamment des dégâts causés, des restes de dégâts arthrotiques vont plus ou moins rester ou se former. Nous terminerons en mentionnant également les affections rhumatismales: celles-ci résultent également des dégâts arthrosiques. 

Le symptôme majeur est la douleur qui s’accompagne de boitement et/ou pire de perte de fonction. De graves déformations de l’articulation peuvent plus ou moins se produire et le groupe de muscles se trouvant autour d’une telle articulation va généralement fondre car l’animal n’utilise peu ou pas ce membre. 

Le traitement est dépendant de la localisation et de la cause. Il est surtout important en cas de facteur héréditaire, traumatisme ou inflammations des articulations de donner le traitement adéquat dès les premiers et avant que la dégénération arthrotique s’installe. Ensuite on ne peut que procurer un certain confort à l’animal en lui administrant des calmants. Certaines articulations peuvent être bloquées par opération de telle sorte que le mouvement de l’articulation qui provoque la douleur ne puisse se produire. Il existe aussi pour certaines articulations des prothèses pour chiens: le traitement de la dysplasie de la hanche au moyen d’une prothèse est devenu une opération fréquente. 

Le vétérinaire.

  • DDR fotostyling