Panier

Votre panier est vide.
AFFECTIONS DE LA PEAU PAR DES PARASITOSES

Sale sarcoptique :

La gale est une maladie de peau assez rare causée par des parasites sarcoptiques. C’est en général visible sur des zones peu poilues comme les coudes, les talons, les oreilles, la base de la queue et le ventre. Les animaux ont beaucoup de démangeaisons et se grattent sans arrêt. Bon nombre des lésions visibles sont des lésions secondaires dues au grattage. Les parasites de cette gale vivent dans de petites galeries sous la peau et ne sont donc pas faciles à mettre en évidence. De temps en temps on en dénombre dans les chenils, refuges et lieux où vivent beaucoup de chiens les uns près des autres : il faut en effet un contact étroit pour propager la contamination. Les gens peuvent aussi être contaminés par la gale si le chien en souffre. Le traitement consiste en shampoing, injections et spot on. 

 

Gale des oreilles :

Celle-ci apparaît plutôt chez le chat (et le lapin) mais le chien peut aussi en souffrir. Ce parasite vit dans le conduit auditif externe et se nourrit de déchets de cellules. Les caractéristiques sont des démangeaisons sérieuses aux oreilles, tenir la tête de travers et la secouer. Ce qui est typique c’est un cérumen brun foncé à noir. Le traitement consiste à nettoyer à fond le conduit auditif et ensuite appliquer des gouttes d’une solution pour les oreilles spécifique pour ce parasite. Celui-ci pouvant survivre dans l’environnement du chien, il est aussi nécessaire de traiter ce dernier (laver, sprays,...). 

 

Gale Demodex :

Le Demodex est un parasite de forme allongée qui vit dans le follicule pileux. Ce parasite est présent en nombre restreint chez de nombreux chiens et est donc un hôte normal qui ne provoque aucun problème. On parle de démodécie lorsque tant de parasites sont présents qu’ils causent des problèmes de peau. Certaines races (par ex. Dobermann, Westie, Boxer,…), les jeunes animaux (puberté), les femelles pendant la gestation et la lactation ainsi que les animaux ayant une immunité affaiblie (par ex animaux souffrants de leishmaniose, vieillesse, prenant certains médicaments,…) sont plus sensibles. Les lésions locales sont des pertes de poils et des pellicules autour des yeux, le cou et la base des oreilles ainsi que les pattes avant. En général il y a peu de démangeaisons. Les parasites ne sont pas faciles à trouver car ils vivent profondément dans le follicule pileux. A coté de ces symptômes locaux, il peut y avoir dans une plus ou moins grande mesure divers symptômes avec une diminution de l’appétit, une apathie, une dépilation généralisée et d’importantes infections de la peau, des glandes gonflées et même la mort est possible. Le Demodex n’est pas vraiment une maladie contagieuse puisque l’on trouve également ce parasite chez des chiens sains et 90 % des chiens guérissent spontanément. Chez les chiens qui ne guérissent pas il y a en général une ou plusieurs raisons qui diminuent l’immunité. Le traitement consiste en premier lieu à déterminer la cause de la baisse d’immunité. Il faut souvent traiter les infections importantes de la peau à l’aide d’antibiotiques. La Démodécie peut être traitée au moyen d’injections ou de lavages avec shampooing spécifique.  

   

Cheyletiella :

Ce sont des acariens qui vivent sur la peau. Ce parasite ressemble à des pellicules. Les gens peuvent aussi en être infectés (des pellicules qui démangent en général par groupe de trois sur les bras et le tronc). Les acariens chez le chien se manifestent surtout sur le dos, des épaules jusqu’à la queue. C’est souvent un problème de chenil et les jeunes animaux y sont plus sensibles. Le traitement s’effectue au moyen d’injection et de spot on. 

 

Les aoûtats :

Le parasite adulte vit sur le sol. Ce sont les larves (qui éclosent à la fin de l’été ou en automne) qui peuvent parasiter le chien ou même les gens. Les endroits de prédilection sont les doigts de pieds, le ventre et les oreilles. Les larves des aoûtats provoquent des démangeaisons sévères. Le traitement consiste en l’utilisation de shampoings antiparasitaires et des moyens de lutter contre la contagion (enduire le pied avec une substance végétale moisie) jusqu’à l’automne. 

 

Vétérinaire Marc Van Herck.